Dernière modification le 22-04-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

 

Quoi de plus insupportable que la douleur paroxistique d'une rage de dent ?

 

En cas de rage de dent, soulager au bon moment, en tenant compte des données de la chronobiologie, permet d'obtenir une sédation plus efficace.

 

Rage de dent ou pulpite : qu'est ce c'est ?

 

La rage de dent dont le terme technique est pulpite, résulte de l'inflammation du nerf de la dent. Le processus inflammatoire qui cause la rage de dent, est dû à la diffusion des bactéries et de leur toxines à travers la dentine, tissu poreux, en direction du nerf ou paquet vasculo-nerveux. Sous l'effet des toxines bactériennes, les vaisseaux contenus dans la cavité centrale de la dent s'enflamment, le débit sanguin augmente provoquant un engorgement et l'augmentation de volume du nerf alors que par ailleurs les paroies dentaires sont incompressibles. La compression du nerf qui en résulte, crée les douleurs de type pulsatile caractéristiques de la rage de dent ou pulpite. Non soignée, la terrible rage de dent finit par se calmer spontanément. On aurait tort cependant de se croire guéri car, non traitée, l'inflammation cède peu à peu le pas aux phénomènes de putréfaction conduisant à l'abcès dentaire qui, lorsqu'il entre en phase de réveil, occasionne des douleurs pas moins terribles que celles de la rage de dent.

 

Rage de dent : que faire ?

Si, dans le cas d'une rage de dent ou pulpite, l'intervention du dentiste s'impose en urgence, celle-ci est rendue plus délicate par le fait que l'inflammation extrême du nerf s'oppose à la diffusion du produit anesthésiant.

L'anesthésie d'une dent est un acte délicat dont dépend le confort du patient et le succès de l'intervention du dentiste. L'anesthésie est d'autant plus problématique dans le cas peu favorable d'une rage de dent.

Chez l'enfant ou chez l'adulte, l'anesthésie ratée, par exemple en cas de rage de dent ou pulpite, est trop souvent synonyme d'une peur, sinon d'une phobie du dentiste, qui compromet trop souvent la poursuite du programme de soins. "J'ai eu tellement mal lors de ma dernière intervention que depuis je ne peux me résoudre à remettre les pieds chez le dentiste pour terminer les soins" avoue cette patiente. C'est évidemment un cercle vicieux car le refus de soins ouvre la porte à d'autres problèmes dentaires qui risquent de conduire à une nouvelle rage de dent. Et ainsi de suite.

 

Rage de dent : soulager au bon moment

Il est possible de traiter une rage de dent et de la soulager, en sachant choisir le bon moment pour intervenir, grâce aux données de la chronobiologie. En effet, la chronobiologie enseigne qu'un produit donné, comme par exemple une anesthésie, a des effets variables en fonction du moment de la journée où il est administré.

En savoir plus

Rage de dent : soulager par la chronobiologie

 

Tout sur la rage de dent ou pulpite : voir le Pratikadent, rubrique Rage de dent


Nouveau : également disponible en livre numérique (format PDF), réception rapide par mail (remise de 8 euros par rapport à la version papier)

 

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire, réagir ou poser une question en rapport avec l'article

Pour d'autres questions, voir la rubrique Poser vos questions en page d'accueil

Tag(s) : #Dentisterie HOLISTIQUE

Partager cet article

Repost 0