Dernière modification le 27-03-2010

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

Les dentistes souffrent et sont même les plus mal portants des soignants.

Dentistes en souffrance

En Grande Bretagne, un programme de suivi des professionnels de santé a montré à l'issue des deux premières années de fonctionnement, que de tous les personnels de santé atteints physiquement et psychologiquement, ce sont les dentistes les plus mal portants. Par rapport aux autres professions de santé, les dentistes sombrent plus fréquemment dans la dépression, la drogue ou encore l'alcoolisme. Parmi les 184 professionnels suivis dans le cadre de ce programme d'aide, 62% présentaient des troubles psychologiques, 36% des addictions et 2% des problèmes de santé.

D'après C Gerada, responsable du programme, les dentistes répugnent à consulter et ne viennent qu'en dernier recours lorsqu'ils en sont au stade d'une addiction ou d'une dépression sévères.

Intoxication au mercure

Les causes des problèmes de santé des dentistes sont indéniablement liées au stress auquel ils sont soumis, ainsi qu'à des positions de travail éprouvantes pour le dos. Il ne fait aucun doute que la pollution mercurielle à laquelle les dentistes sont exposés continuellement, joue un rôle important dans les troubles constatés au sein de cette catégorie socio-professionnelle. Le mercure qui s'échappe des amalgames ou plombages que les dentistes posent ou déposent à longueur de journée est un toxique pour le cerveau. Les vapeurs émanées lors de la condensation de l'amalgame à la pose ou de son fraisage lors de la dépose, pénètrent via le nerf olfactif et remontent directement au cerveau. Ainsi, les dépressions qui touchent les dentistes, dont certains ont témoigné dans l'émission Les Mercuriens, pourrait être un symptôme de l'intoxication chronique au mercure.

Celle-ci peut se manifester de manière plus dramatique encore à travers des maladies neurodégénératives, comme en témoigne un dentiste qui a dû cesser son exercice.

Pourtant le sujet est tabou. Officiellement, l'amalgame au mercure n'est pas reconnu toxique, que ce soit pour le patient ou pour le dentiste qui le manipule à longueur d'année. Aucune précaution spécifique n'est enseignée aux dentistes pour se protéger et protéger leurs patients de ce redoutable toxique.



Source : http://www.dentistry.co.uk/news/news_detail.php?id=2579

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire, réagir ou poser une question en rapport avec l'article

Pour d'autres questions, voir la rubrique Poser vos questions en page d'accueil

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0