Dernière modification le 26-05-2013

Estelle VereeckDocteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli 

 

Premier clonage d'embryon humain à but thérapeutique

Premier clonage humain thérapeutique : vers une révolution dentaire

Des chercheurs américains, l’équipe de Shoukhrat Mitalipov, du Centre national de recherche sur les primates de l’Oregon, à Beaverton, ont réussi à créer un embryon humain cloné, et à en dériver des cellules souches, grâce à une technique similaire à celle qui a conduit en 1996 à la naissance de la brebis Dolly. Les maladies du vieillissement cérébral, le diabète, et aussi probablement à terme la dentisterie pourraient, dans les années à venir, bénéficier de cette médecine régénératrice basée sur l’autogreffe cellulaire.

Contrairement au clonage reproductif qui a pour objectif de faire naître un bébé cloné (recherches interdites en France), le clonage thérapeutique vise "seulement" à produire sur mesure des cellules de différents tissus de l’organisme. Le but du clonage thérapeutique est d'obtenir des cellules souches ayant un patrimoine génétique identique à un individu donné, afin de régénérer n’importe quel tissu de l’organisme : os, muscle, nerfs… et dents.

Les cellules produites par clonage thérapeutique sont ensuite implantées chez l’individu à partir duquel elles ont été clonées, sans qu'aucune réaction de rejet se produise, puisque les gènes sont identiques. Le principe du clonage thérapeutique est de réaliser une autogreffe cellulaire. 

Cellules souches et dentisterie

Maître de conférence à l'Université d'Aix-Marseille à la faculté d'ondotologie, le docteur Imad About dirige un service de recherche à la Timone qui travaille depuis de début des années 2000 sur les cellules souches appliquées à la pulpe dentaire. Le but de ces recherches d'avant garde est de trouver le moyen de regénérer biologiquement la pulpe dentaire grâce aux cellules souches. 

"La cellule qui génère l'émail disparaît à l'éruption de la dent et serait perdue à jamais, c'est du moins ce qu'on croyait jusqu'à aujourd'hui", explique le Dr About. "Mais maintenant grâce aux cellules souches on peut retrouver ces cellules originelles, soit via la moelle osseuse, soit via les 3e molaires (les dents de sagesse), et en les activant elle pourrait donc "ressusciter".

La réactivation des cellules souches pourrait également permettre de recréer de l'os, os qui fait défaut en particulier en cas de maladie parodontale (déchaussement), et, pourquoi pas, à terme, permettre de recréer une dent biologique totalement compatible qu'on pourrait réimplanter au patient. L'implant parfait ! L'enjeu de ces recherches est énorme puisqu'on entrevoit qu'elles pourraient mettre un terme définitif aux problèmes actuels de toxicité des matériaux dentaires liés par exemple aux amalgames dentaires et aux implants en titane.

Trouver des cellules souches

Or, un des problème qui se pose, et se posera de plus en plus dans le futur, est de parvenir à isoler des cellules souches à partir desquelles recréer les différents tissus de la dent. En effet, les germes des dents de sagesse dont la pulpe contient les précieuses cellules, sont actuellement systématiquement extraites, souvent dès l'âge de 12 ans. Le clonage thérapeutique pourrait résoudre ce problème quand la population adulte n'aura plus une seule dent de sagesse en bouche.

Sources

www.egora.fr/

Premier clonage d'embryon humain, à visée thérapeutique

marsactu.fr/ 

Comment les cellules souches peuvent révolutionner la médecine dentaire

Sommaire des autres articles

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0