Dernière modification le 28-01-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castell

 

Orthodontie précoce : les médecins mal informésEn matière d'orthodontie précoce, les médecins sont mal informés si on en juge d'après un article paru le 20 janvier 2011 dans le Journal International de Médecine (JIM).

L'article intitulé "L’examen de la bouche de l’enfant de 0 à 6 ans. Normalités, anomalies, recommandations et prévention" a été publié dans la rubrique "Mise au point" du JIM.

 

La bouche de l'enfant

" La bouche de l’enfant […] est de par son origine si particulière, caractérisée par son polymorphisme clinique exceptionnel : malformations et pathologies de type cutané ou dentaire" annonce l'article.

Un peu plus loin, les auteurs expliquent : "Dans cet espace, la langue, structure musculaire, permet le passage de la bouche vers et dans l’intestin, par la déglutition. Elle participe au même titre que la cavité buccale à la mastication, c’est-à-dire à l’oralité alimentaire".

Hélas, rien n'est dit sur le rôle morphogène de la langue sur le développement des arcades dentaires. Les anomalies de développement, pourtant repérables par des signes simples et évidents dès le plus jeune âge, ne sont pas évoquées.

 

Où on parle des caries mais pas des troubles orthodontiques

Le rôle des glucides et des bactéries dans la genèse des caries est en revanche rappelé. Ce rappel est-il utile à des médecins ? En revanche, au chapitre "Pourquoi prévenir les caries ?", le rôle essentiel des dents de lait dans le développement des mâchoires et donc la prévention des troubles orthodontiques, n'est pas davantage mentionné.

À ces manques, on mesure les carences des médecins, pédiatres et autres spécialistes. En matière d'orthodontie préventive ou précoce, les médecins sont décidément mal informés.

 

Et la respiration buccale, docteur ?


Si, comme l'explique cet article, "un oeil exercé, un éclairage efficace, un petit abaisse-langue non traumatisant permettent une moisson d’informations importantes", il serait dommage pour le médecin de passer à côté d'un palais étroit cause directe de respiration buccale si nocive pour la santé de son jeune patient. Faute de le dépister et d'y remédier par un traitement d'orthodontie précoce, le médecin se contente trop souvent de prescrire des antibiotiques, traitement symptomatique d'infections ORL récidivantes dont la cause directe est un manque de développement du palais et donc des fosses nasales. Quant aux conséquences sur la santé et l'esthétique du visage d'une respiration buccale non traitée à temps, elles sont irréversibles.

L’examen de la bouche de l’enfant de 0 à 6 ans. Normalités, anomalies, recommandations et prevention. Publié le 20/01/2011  B. KVERNELAND*, F. BDEOUI**, G. COULY*
*Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale pédiatrique, hôpital Necker- Enfants malades, Paris
**Service d’odontologie, hôpital Albert-Chenevier, Créteil

 

S'informer sur les malocclusions et leur dépistage précoce

Orthodontie, halte au massacre

 

 

Sommaire des articles d'orthodontie fonctionnelle ou holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

 

Poser une question sur l'orthodontie

Tag(s) : #ORTHODONTIE holistique

Partager cet article

Repost 0