Dernière modification le 02-06-2013

Estelle VereeckDocteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli  

Quand faut-il débuter un traitement d'orthodontie ? 

Est-il important d'intercepter tôt une déformation des mâchoires ?

Quels sont les traitements dont on ne peut faire l'économie ?

Telles sont les questions qui continuent aujourd'hui de se poser en pratique orthodontique. 

Orthodontie : dépistage précoce des dysmorphoses chez l'enfant

Si une dysmorphose (déformation des mâchoires) est détectée tôt, ses causes seront traitées à un stade précoce (en denture de lait ou en denture mixte), et la croissance pourra reprendre libérée de ses freins dans de meilleures conditions.

En revanche, si on laisse la dysmorphose se développer sans intervenir, le traitement d'orthodontie tardif (en denture définitive) par multi-attaches ou multibagues sera plus difficile et plus long car on aura laissé la déformation s'aggraver dans le temps.

L'interception ou traitement orthopédique précoce des mâchoires permet d'éviter des extractions ultérieures, des fractures dentaires (cas où les dents antérieures sont très avancées), et permet également d'améliorer les fonctions (respiration, déglutition, mastication), l'esthétique du visage et offre une meilleure stabilité des résultats à long terme.

Pour ces raisons, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de traiter précocement les anomalies risquant de porter atteinte à la croissance de la face ou des arcades dentaires, de nuire aux fonctions orales et d'exposer les dents aux traumatismes. 

 

Rôle du dentiste généraliste ou du pédodontiste

Le dentiste généraliste ou le pédodontiste (dentiste spécialiste des enfants) joue un rôle de santé publique important. En effet, il voit les enfants jeunes et peut ainsi mettre en œuvre une éducation fonctionnelle, si elle s'avère nécessaire, et en assurer le suivi. Cela fait partie de sa capacité professionnelle.

Le praticien peut également adresser son patient à un spécialiste ODF, quand il ne souhaite ou ne peut le prendre en charge.

Il n'est plus tolérable aujourd'hui d'entendre qu'il faut patienter jusqu'à l'âge de 12 ans pour consulter ou attendre que toutes les dents définitives soient présentes, c'est à dire que la malocclusion ait atteint son stade maximal de gravité, pour entreprendre un traitement.

C'est une perte de chance pour le patient que de ne pas intercepter sa déformation.

Aux dentistes qui souhaitent mettre en place l'orthodontie par éducation fonctionnelle dans leur cabinet, est proposée une journée de formation le jeudi 20 juin 2013 à Aix en Provence : rôle de l'orthodontiste, du chirurgien-dentiste généraliste, du pédodontiste, de l'orthophoniste et de l'osthéopathe dans le dépistage précoce des dysmorphoses chez l'enfant.

Cette journée sera animée par les Drs Rollet et Vallée et madame Barthet-Favard (assistante coordinatrice du Dr Daniel Rollet depuis plus de 20 ans).

 

Programme 

8h30 - Café d'accueil 

9h00 - Dr Daliel Rollet, spécialiste qualifié en ODF, Président national de la Société Bioprogressive Rickets, conférentier national et international

Pourquoi l'éducation fonctionnelle ?

Qui peut dépister les problèmes fonctionnels ?

Le rôle très important de l'omnipraticien, dentiste généraliste, avec le soutien des autres professions de santé (orthophoniste, ostéopathe, ORL…)

Comment dépister et détecter les problèmes fonctionnels chez l'enfant et l'adulte ?

Présentation de cas traités

11h00 - Pause

11h15 - Dr Jean-Jacques Vallée, chirurgien-dentiste, ex attaché d'enseignement à la faculté de chirurgie-dentaire de Marseille, CES de parodontologie 

Pourquoi, quand, comment prendre en charge l'enfant dès 3 ans ?

Intérêt d ela prise en charge des enfants le plus tôt possible et les moyens mis en œuvre : l'interception par paliers…

 

14h - Dr Daniel Rollet

Les outils de l'éducation fonctionnelle

15h - Madame Véronique Barthet-Favard, assistante coordinatrice du Dr Daniel Rollet depuis plus de 20 ans

Le rôle de l'assistante en éducation fonctionnelle

16h - Pause

16h15 - Dr Daniel Rollet

Les limites de l'éducation fonctionnelle

Cas traités

Savoir adresser et communiquer avec les spécialistes : ODF, orthophonistes, ostéopathes, ORL.

17h15 - Fin de journée

Renseignements et inscription : ORTHOPLUS

Pour les praticiens qui n'auraient pas la possibilité de se libérer pour la journée du 20 juin, Orthoplus organise régulièrement des journées de formation à l'éducation fonctionnelle tout au long de l'année.

Renseignements : Orthoplus

Sommaire des autres articles sur l'orthodontie holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #ORTHODONTIE holistique

Partager cet article

Repost 0