Dernière modification le 04-03-2012

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

 

À Lille, les orthodontistes sont actuellement ciblés par une campagne d'affichage qui demande la baisse de leurs honoraires.

« Le sourire de l'orthodontiste... Plafonnons leurs honoraires ! », tel est le slogan de cette campagne d'affichage orchestrée par un Nantais, Marc Coudé du Foresto, créateur d'une plateforme web permettant le financement de campagnes de communication grâce aux dons des internautes.

Orthodontistes ciblés par une campagne d'affichage à Lille

Après l'uniforme à l'école et la prostitution, entre autres, Marc Coudé du Foresto prend pour cible les orthodontistes. « J'ai quatre enfants qui sont passés par là. Je souhaitais relayer le ras-le-bol des parents d'ados qui sont confrontés à des tarifs élevés » explique le Nantais qui ajoute : « Il y a des orthodontistes qui pratiquent des honoraires correspondant à trois fois le montant remboursé par la Sécu. La profession est allée trop loin. On demande que soit mis en place un plafond. »

Orthodontie : dépassements d'honoraires

Les dépassements d'honoraires appliqués par les orthodontistes sont laissés à leur libre initiative. Le code de déontologie des dentistes stipule simplement qu'ils soient déterminés « avec tact et mesure », une recommandation très variablement interprêtée selon les orthodontistes. Les prix des actes d'orthodontie sont calculés par semestre. En France, la moyenne des honoraires des orthodontistes s'établit à 700 euros, dont seulement 193,50 euros remboursés par la Sécurité sociale. Le reste est en partie pris en charge par les mutuelles, et au final, les familles doivent souvent débourser de grosses sommes.

Les orthodontistes justifient leurs honoraires

« Les prix peuvent aller de 400 euros à plus de 1 000 euros par semestre », explique Patrice Drancourt, un orthodontiste lillois, qui justifie le tarif jugé parfois excessif des honoraires par "la difficulté du travail à faire, des choix du patient, de la demande esthétique".

« Le remboursement Sécu, ça ne paie même pas le prix des bagues. Pour six mois de traitement remboursés 193 euros par la Sécu, il y a déjà 400 euros de bagues, puis il y a les fils, les frais de fonctionnement du cabinet... On est obligé de faire des dépassements », se justifie un orthodontiste de la région.

Les sourires carnassiers des affiches lilloises enverraient-ils le message que les orthodontistes se montrent un peu trop gourmands quant au montant de leurs honoraires ? Le fait est que les orthodontistes comptent parmi les professions médicales les mieux rémunérées, loin devant les dentistes omnipraticiens ou "simples" dentistes.
Quant aux frais fixes générés par l'achat des bagues, certains orthodontistes ont trouvé le moyen de les réduire en recyclant les bagues d'un patient à un autre, c'est à dire en les réutilisant plusieurs fois, une pratique qui permet de réduire les coûts de fonctionnement du cabinet mais n'est pas sans poser problèmes pour le patient.

Cabinets d'orthodontie low cost

À quand des cabinets d'orthodontie low cost, comme il en existe déjà en dentisterie à Paris ou à Lyon ? Sans aller si loin, les traitements d'orthodontie précoce entrepris en denture de lait sont moins coûteux car plus rapides que les traitements tardifs entrepris à l'adolescence. Ces traitements d'orthodontie précoce ont en outre beaucoup d'autres avantages détaillés dans Orthodontie, halte au massacre.


Source
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lille/actualite/Secteur_Lille/2012/03/02/article_une-campagne-d-affichage-fait-grincer-de.shtml

http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/03/01/une-campagne-d-affichage-se-paie-les-ort.shtml

 

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0