Dernière modification le 09-10-2012

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castell

 

Entièrement biocompatible mais sans doute pas très résistant, ce qui pourrait bien être le plus vieux plombage du monde a été découvert dans une canine humaine vieille de 6500 ans qui dormait dans un musée de Trieste.  Il y a 6 500 ans, on pratiquait déjà l’art du plombage mais sans mercure !

 

C’est tout à fait par hasard que des scientifiques du Centre international de physique théorique de Trieste ont fait cette découverte étonnante. 

Dans le but de tester un nouvel appareil de radiographie, les chercheurs ont choisi d’utiliser la mandibule porteuse de cinq dents d’un homme ayant vécu il y a 6 500 ans en Slovénie, conservée depuis plusieurs décennies dans un musée de Trieste. C'est ainsi qu'ils ont découvert que la canine, cassée et fissurée, était recouverte d'un "pansement" dont les analyses ont permis d'établir qu’il s’agit de cire d’abeille, un matériau totalement biocompatible mais bien peu résistant au regard de nos obturations actuelles.

Cette obturation en cire était selon toute probabilité destinée à pallier la perte de la pointe canine et à apaiser la douleur liée à l'exposition ou mise à nu de la dentine. Cette découverte du plus vieux plombage du monde, confortée par l’utilisation courante au néolithique du produit des abeilles aux propriétés multiples, confirme qu'il y avait bien des dentistes au néolithique.

Pour rappel, la carie dentaire s'est développée avec la sédentarisation qui s'est amorcée avec la "révolution néolithique" il y 10 000 ans environ.

Source : PLoS ONE

 

Sommaire des autres articles

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #Insolite

Partager cet article

Repost 0