Dernière modification le 09-02-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castell

 

Le dentiste dévitalisait toutes les dentsLes faits se sont déroulés en périphérie de Nancy : un dentiste fraîchement installé est accusé par l'assurance maladie de différents abus. Dans le but d'accroître son chiffre d'affaire et peut-être de rembourser plus vite l'emprunt lié à son installation, le dentiste nancéien se voit reprocher des actes abusifs.

 

Dévitalisations systématiques

 

Il pratiquait la dévitalisation systématique des dents vivantes lors des soins. Si le dentiste dévitalisait toutes les dents, il leur infligeait ainsi de graves mutilations, comme l'explique le dentiste-conseil de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) qui s'est exprimé lors d’une audience devant la section des affaires de Sécurité sociale de l’Ordre des dentistes : "Si la dent est vivante, il la dévitalise, il la mutile". De plus, une dent dévitalisée pose à terme de nombreux problèmes, au point que certains  préconisent l'extraction des dents dévitalisées, ce qui représente une mutilation supplémentaire. Ainsi, s'il est avéré que le dentiste dévitalisait toutes les dents, ses patients ont subi une préjudice grave et irréparable.

 

Soins en série


Le dentiste nancéien se voit en outre reprocher de poser des couronnes en négligeant de soigner les dents, et de pratiquer des soins en série : "dix traitements sur quatre dents en 20 minutes" d'après le dentiste-conseil qui a vu une trentaine de patients du dentiste.

C'est une mutuelle qui a alerté la CPAM, ayant constaté que le dentiste posait quatre fois plus de prothèses et soignait 18 fois plus de patients bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle) que la moyenne.

 

 Dépassement d’honoraires

Avec un dépassement d’honoraires quatre fois supérieur à la moyenne régionale et un chiffre d’affaires double de la moyenne lorraine en 2005 et 2006, le dentiste de Nancy dépassait décidément les limites dans tous les domaines.

Chez les dentistes comme dans toutes les professions, des dérapages existent malheureusement. Cependant, pour édifiants qu'ils soient, des excès tels que celui-ci sont heureusement rares.

À l'heure où un nombre croissant de dentistes présentent leur cabinet sur internet, le patient se rappellera qu'il lui est demandé de donner au dentiste qui le soigne son consentement éclairé. Ce consentement éclairé exige de la part du patient de s'informer et de rester vigilant sur les soins proposés. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à se renseigner et à solliciter un avis extérieur.

On trouvera des informations objectives sur les soins dentaires dans le Pratikadent qui détaille les bonnes pratiques de dentisterie naturelle et holistique.


Source : hyperassur.com
 
Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire, réagir ou poser une question en rapport avec l'article

Pour d'autres questions, voir la rubrique Poser vos questions en page d'accueil

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0