Dernière modification le 09-04-2013

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

L'éducation fonctionnelle en orthodontie est une étape essentielle et incontournable qu'aucun orthodontiste ne peut plus ignorer.

De nombreuses études scientifiques et cliniques ont montré qu’intervenir précocement donne des résultats bien meilleurs, sur l’harmonie du visage et l’esthétique comme sur le bien-être et la santé globale du patient à long terme. En outre, la coopération du jeune patient est très supérieure à celle de l’adolescent, l'adolescence étant la période la plus défavorable sur tous les plans pour traiter en orthodontie.

On estime que sur les  5 millions d’enfants appartenant à la tranche des 6-11 ans,  3 millions devraient bénéficier d’un traitement ODF, c'est à dire d'orthopédie dento-faciale, différente de l'orthodontie.

L’éducation fonctionnelle a pour but d'éduquer ou rééduquer les fonctions : respiration, déglutition, mastication.

Quand les fonctions sont déviées, on parle de dysfonctions : respiration par la bouche, succion-déglutition, mastication défisciente par absence ou par mastication unilatérale.

Les dysfonctions déséquilibrent la croissance et conduisent inéluctablement à l'échec du traitement d'orthodontie par récidive de la malocclusion de départ, comme l'explique très bien sur son site ce praticien qui semble avoir tout compris.


L'expérience montre que déléguer l'éducation fonctionnelle à l'orthophoniste ou logothérapeute donne des résultats décevants. Ainsi, le dentiste ou l'orthodontiste voit trop souvent persister une succion-déglutition après 20 ou 30 séances de rééducation chez l'orthophoniste. Quant à la rééducation de la respiration, elle n'est pratiquement jamais effectuée.

Dans le concept de l'orthodontie moderne, l'éducation fonctionnelle doit être prise en charge par le praticien lui-même et non déléguée à un tiers extérieur au cabinet. L'éducation fonctionnelle fait partie intégrante du traitement et à ce titre doit être incluse dans le plan de traitement proposé aux parents.

Des traitements par gouttières d’éducation fonctionnelle en matériaux souples, confortables pour l'enfant représentent une nouvelle voie et ouvrent des perspectives intéressantes. Les gouttières d’éducation fonctionnelle sont une alternative ou un complément aux dispositifs mécaniques. Si leur efficacité n’est plus à prouver, leur emploi demande des adaptations dans l’organisation des cabinets et des efforts dans la communication avec les patients.


Le Dr Daniel Rollet qui travaille depuis plus de 15 ans sur ce concept de traitement, anime régulièrement des ateliers et conférences sur le thème de la mise en place de l'Education Fonctionnelle dans les cabinets dentaires.

Cette formation permet à tout praticien, qu'il soit orthodontiste ou dentiste pratiquant l'orthodontie, de répondre à la demande croissante des parents comme des patients qui demandent davantage d’informations, des traitements plus «doux», et aussi à être rassurés par un médecin de la bouche et non pas par un «technicien» de l'orthodontie.

 

Sommaire des autres articles sur l'orthodontie holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #ORTHODONTIE holistique

Partager cet article

Repost 0