Dernière modification le 25-05-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

 

Le 3 mai 2011, l’Assemblée nationale a adopté, contre l’avis du gouvernement, une proposition de loi visant à interdire trois produits chimiques dont les très contreversés parabènes. Les parabènes sont des conservateurs dont la toxicité et le potentiel cancérigène suscitent des débats au sein de la communauté scientifique.

 

Dentifrices au parabènes

Dans son édition du 23 mai, le journal Le Monde a publié une liste de 400 médicaments contenant des parabènes. Parmi de nombreuses spécialités, figurent en bonne place des dentifrices : Elgydium pâte dentifrice, Fluocaril Bi-Fluoré Anis 250mg pâte dentifrice, Fluocaril Bi-Fluoré Menthe 250mg pâte dentifrice, Fluocaril Bi-Fluoré Menthe Adulte 250mg gel dentifrice, Fluocaril Bi-Fluoré Menthe Forte 250 mg pâte dentifrice, Fluodontyl 1350 pâte dentifrice, Fluorex 1 mg/ml solution buvable, Hextril pâte dentifrice, Pyorex pâte dentifrice gingivale, Sanogyl blanc pâte dentifrice.

Les parabènes sont des conservateurs destinés à éviter la contamination microbiologique des médicaments et empêcher la dégradation des principes actifs.

Dans une note émise en réponse à la publication du quotidien, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) précise de son côté avoir recensé « 400 spécialités de médicaments contenant des parabènes dont 306 plus particulièrement ciblés parce que contenant du propylparaben (c’est le parabène le plus utilisé dans les médicaments et suspecté de présenter un risque pour la fertilité) ».

Les parabènes sont-ils dangereux ?

En 2004, une étude britannique parvenait à la conclusion :« au moins une partie des parabènes présents dans les cosmétiques, l'alimentation et les produits pharmaceutiques peut être absorbée et retenue dans les tissus du corps humains ». En 2005, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) établissait pour sa part que « les parabènes sont certes peu toxiques et bien tolérés, mais des réactions allergiques peuvent survenir chez certaines personnes l’ayant utilisé. Par ailleurs, une étude japonaise suggère un risque potentiel pour la fertilité masculine ».

Peut-on se passer des parabènes ?

D'après l'AFSSAPS, la réponse est non : « il ne semble pas possible de proposer (…) des alternatives chimiques ayant un meilleur profil de sécurité et une efficacité de conservation égale aux parabènes. Par définition, tous les conservateurs sont biologiquement actifs. En conséquence, tout conservateur peut conduire potentiellement à des problèmes de sécurité. (…) D’autres conservateurs chimiques pourraient être utilisés mais le risque lié à leur utilisation n’est pas documenté ».

Parabènes et dentifrice

Le dentifrice pose un problème de conservation, surtout si on a l'habitude de faire entrer en contact la brosse à dents où prolifèrent de nombreuses bactéries avec l'embout du tube, assurant ainsi sa contamination régulière. Sans conservateurs, la pâte dentifrice deviendrait rapidement un véritable bouillon de culture.

L'autre problème posé par le dentifrice est qu'une partie est ingérée, surtout par l'enfant. Un enfant de deux à trois ans avale la moitié du dentifrice déposé sur la brosse. À quatre ans, il en ingère 40 %, à cinq ans près du tiers et de six à sept ans près du quart.

 

Dentifrice garanti sans parabènes

Si on veut éviter d'ingérer des parabènes, comme d'autres composants indésirables présents dans les dentifrices de fabrication industrielle, reste la possibilité de fabriquer son dentifrice soi-même, mais attention pas sans précautions : Faire son dentifrice soi-même.
De même pour éviter les parabènes présents dans les bains de bouche, on peut recourir en complément aux bains de bouche à l'huile de sésame.

 

Source : site de l'AFSSAPS

 

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Réagir à cet article  : cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous.

Tag(s) : #Hygiène dentaire

Partager cet article

Repost 0