Dernière modification le 07-07-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

 

Au-delà des facteurs bactériens et alimentaires, la maladie parodontale ou déchaussement trouve son origine dans le stress psychologique.

En effet, il a été démontré que le stress modifie quantitativement et qualitativement les sécrétions salivaires qui assure l'hydratation de la bouche, ainsi que la protection des dents et des muqueuses.


Déchaussement et stress psychologique


Une nouvelle étude* confirme le lien étroit entre déchaussement et stress psychologique.

Menée sur des joueurs de handball avant une compétition sportive anxiogène, cette étude a montré une augmentation des taux d'oxyde nitrique au sein des fluides salivaires, signe précurseur de maladaie parodontale ou déchaussement.

Cette nouvelle étude confirme les nombreuses études antérieures établissant un lien entre déchaussement et stress psychologique.

Outre les soins locaux dispensés par le parodontologue ou parodontiste, dentiste spécialisé dans le soin des gencives et la prise en charge de la maladie parodontale, la prise en compte de la dimension psychologique et psycho-émotionnelle est indispensable en cas de problème de déchaussement, maladie psychosomatique par excellence.

Le déchaussement est une maladie de terrain qu'il faut traiter de manière globale par l'hygiène de vie, la diététique, la gestion du stress…

Voir à ce sujet Le Pratikadent, rubrique Déchaussement

 

Attention : également disponible en livre électronique (envoi rapide par mail et remise par rapport à la version papier)

 

* Ulkar et coll. Periodontal Nitric Oxide Pathway Alteration Due to Precompetition Anxiety in Handball Players. Journal of  Periodontology online Mai 31, 2011.

 

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #Dentisterie HOLISTIQUE

Partager cet article

Repost 0