Dernière modification le 09-06-2013

Estelle VereeckDocteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli 

Encore appelée chirurgie orthognathique, la chirurgie des mâchoires est la nouvelle opération esthétique à la mode… en Asie de l'Est.

Chirurgie des mâchoires : la nouvelle opération esthétique à la modeLa chirurgie des mâchoires ou chirurgie orthognathique est une intervention qui a pour but de replacer les mâchoires ou maxillaires dans une position correcte en cas de prognathie (manque de développement de la mâchoire du haut) ou de rétrognathie (manque de développement de la mâchoire du bas).

  Comme les mâchoires constituent une part importante du squelette du visage, cette opération a des répercutions esthétiques faciales importantes, de même d'ailleurs qu'une pro ou rétrognathie.

En Asie de l'Est, la chirurgie des mâchoires est appliquée à des personnes qui ne souffrent d'aucune infirmité, seulement de la disgrâce de ne pas répondre aux canons esthétiques imposés, à savoir un visage fin dessiné en "V", un nez relevé et non épaté, de grands yeux non bridés.

La chirurgie des mâchoires modifie "l'apparence de façon beaucoup plus évidente que, disons, le Botox ou une opération du nez parce qu'elle modifie tout le squelette facial", commente le docteur Choi Jin-Young, professeur d'orthodontie à l'université de Séoul qui reconnaît par ailleurs à l'opération un caractère "très complexe et potentiellement dangereux".

En effet, l'opération comporte des risques d'effets secondaires : perte de sensibilité du visage, paralysie faciale dans les cas les plus graves. Ces effets secondaires seraient avérés dans 52 % des cas.

En dépit des risques potentiellement invalidant associés à ce type de chirurgie, un nombre croissant de femmes en font le choix "juste pour avoir un joli et fin visage" déplore le Docteur Jin-Young.

D'après les chiffres communiqués par la Société internationale des chirurgiens plastiques et esthétiques (ISAPS), la Corée du Sud serait un des pays à connaître le taux d'interventions parmi les plus élevés au monde, après les Etats-Unis (numéro 1), le Brésil, la Chine, l'Italie, le Mexique et le Japon.

La dictature esthétique pousse les femmes de ces pays à se soumettre à la chirurgie orthognatique en dehors de tout impératif thérapeutique.

La Corée du Sud "est une nation patriarcale dont les femmes ont à la fois besoin de cerveau et de beauté, et plus souvent la beauté que le cerveau, si elles veulent trouver un emploi, se marier et survivre à chaque étape de leur existence", explique Lim In-Sook, professeur de sociologie qui suggère de s'attaquer aux racines de la quête obsessionnelle de beauté.

Difficile dans un pays où la publicité pour ce genre d'intervention est partout, des affiches dans le métro aux spots à la télévision où des personnalités viennent témoigner de leur "renaissance" après l'opération.

Jusqu'où accepter de souffrir pour être belle ?

Source

Jung Ha-Won AFP 2013

Sommaire des autres articles sur l'orthodontie holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0