Dernière modification le 29-06-2010

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

 

Dans un avenir proche, il suffira peut-être de pousser la porte d'un cabinet dentaire pour recevoir une aide efficace pour arrêter de fumer. Les dentistes pourraient prescrire des substituts nicotiniques si la proposition de loi déposée en juin 2010 est adoptée.


Arrêter de fumer : les dentistes pourraient prescrire des substituts nicotiniquesLa députée Valérie Boyer vient en effet de déposer le 24 juin 2010 une proposition de loi n°2661* visant à permettre aux chirurgiens-dentistes de prescrire des substituts nicotiniques.

Confrontés quotidiennement aux méfaits du tabac, les dentistes seraient "parmi les praticiens de santé les mieux placés pour repérer les consommations à risque et conseiller les patients".

Colorations indélébiles et disgracieuses, maladie parodontale ou déchaussement, perte de vitalité des dents, échec implantaire, cancer oral : il est vrai que les méfaits du tabac sur la sphère bucco-dentaire sont nombreux. Le tabagisme passif exerce également ses méfaits sur les dents des enfants qui pâtissent directement de la fumée inhalée, caries et déchaussement en étant la conséquence directe.

Le chirurgien-dentiste est donc particulièrement bien placé pour inciter son patient à arrêter de fumer et prescrire des substituts nicotiniques. En complément, déposer les amalgames dentaires pourrait être également une aide au sevrage tabagique, le mercure jouant un rôle direct dans la dépendance au tabac.

* Texte de la proposition de loi : site de l'assemblée nationale

 

Dépose des plombages ou amalgames dentaire

 

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire, réagir ou poser une question en rapport avec l'article

Pour d'autres questions, voir la rubrique Poser vos questions en page d'accueil


Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0