Dernière modification le 18-12-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

 

En ces temps de polémique sur la dangerosité des amalgames dentaires, les nombreux détracteurs de ce matériau à base de mercure se heurtent à ses défenseurs tout aussi nombreux et acharnés.

C'est sous sous l'égide des Nations Unies que la troisième session sur la question des amalgames dentaires vient de se dérouler à Nairobi, au Kenya.

Les dentistes français y ont une nouvelle fois âprement défendu l'innocuité des amalgames dentaires.

Amalgames dentaires : l’Afssaps retire son expertise

De son côté, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé) a mené en 2005 une expertise sur les amalgames dentaires qui concluait à leur innocuité, rejoignant les travaux menés par un comité scientifique européen qui aboutissait à la même conclusion. Cependant, fait ennuyeux, sur les dix experts mandatés par l'Afssaps, trois au moins avaient des liens d'intérêt avec un fabricant d'amalgame, fait troublant qui ne manque pas de remettre en cause l'objectivité d'une telle expertise.

Interpellée à ce sujet par deux associations, l'Afssaps vient de retirer de son site Internet la publication relative à l'expertise sur les amalgames dentaires. Une nouvelle étude devrait être menée en 2012. Reste que pour le moment, il n'y a plus de position officielle quant à l'usage des amalgames dentaires en dentisterie.

De son côté, dans son éditorial du mois de décembre, le Président du conseil de l’ordre des dentistes français réaffirme la position officielle des instances sanitaires de France, à savoir la non-dangerosité des amalgames dentaires, soulignant, qu’à ce jour, il n’existe pas d’alternative satisfaisante offrant une pérennité en bouche équivalente.

Les dentistes accepteront-ils une éventuelle modification de la position de l’Afssaps vis à vis des amalgames dentaires ? Il est vrai que l'éventualité est peu probable.

À suivre en 2012…

 

Dentistes français, gros poseurs d'amalgames

 

D'après l'express.fr, les dentistes français seraient les plus gros poseurs d'amalgames en Europe. Si l'information est avérée, elle pourrait expliquer les taux de mercure plus élevés retrouvés dans le sang des Français par rapport à leurs voisins. Cependant, la réalité est plus nuancée. En effet, en parcourant les sites de dentistes, on peut constater que certains annoncent ne plus poser d'amalgames dentaires, une majorité, il est vrai pour des raisons esthétiques. Une prise de conscience de la profession est-elle en marche ?

 

 

Attention: pas de dépose intempestive des amalgames dentaire qui libère des quantités accrues de mercure et de divers métaux.
 
Voir dans le Pratikadent, les rubriques (extraits disponibles en ligne) :
Plombage
Plombage-dangers
Plombage-dépose


 

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique

Ecrire un commentaire en rapport avec l'article

Poser une question

Tag(s) : #PLOMBAGES au mercure

Partager cet article

Repost 0