Dernière modification le 16-09-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents

En pleine polémique sur la nocivité du téléphone portable, une étude établit un lien avec un autre problème de santé publique, l'amalgame dentaire, et montre qu'associés, portable et amalgame au mercure forment un cocktail à haut risque.
Lire l'article :


Amalgames dentaires et téléphone portable

telephones portables et amalgames au mercure 

Attention : déposer ses plombages impose certaines précautions  pour éviter une intoxication accrue au moment du retrait. De plus, il est important de réfléchir au choix des matériaux de substitution. Ces questions importantes sont abordées dans le Pratikadent à la rubrique Plombage-dépose, dont un extrait peut être consulté sur le site des éditions Luigi Castelli.

Quelques chiffres


Mercure : quinze tonnes de mercure sont posées chaque année dans la bouche des français.

Portables : fin décembre 2008, plus de 58 millions (sur 65 millions) de français possèdaient au moins un téléphone portable. Géographiquement, la métropole regroupe 55,7 millions de clients, avec un taux de pénétration de 90,7% (source : communiqué AFP du 09-02-2009).



Sommaire des autres articles sur les plombages et les matériaux

Réagir à cet article : cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous.
Pour poser une question : rubrique Poser vos questions en page d'accueil
Tag(s) : #PLOMBAGES au mercure

Partager cet article

Repost 0