Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, ayant cessé d'exercer pour se consacrer à l'écriture d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

L'orthodontie du futur se dessine à Monaco

En avril 2015, Monaco est le rendez-vous des nouvelles technologies dentaires. En effet, le congrès Imagina Dental reçoit durant trois jours, au Grimaldi Forum, quelques 550 congressistes et 50 exposants du secteur de la dentisterie numérique : implantologie, soins laser, esthétique... Parmi les thèmes abordés, l'orthodontie ne saurait être oubliée.

A quoi ressemblera l'orthodontie du futur ?

L'orthodontie du futurL'orthodontie du futur n'aura pas grand chose à voir avec celle que nous connaissons. Les bagues, fils métalliques et autres "rails de chemin de fer" qui encombrent la bouche des adolescents et ont défiguré bon nombre de générations, sont appelées à disparaître pour être remplacées par des gouttières ou aligneurs invisibles emboîtés sur les dents. Fini les bagues qui déteriorent irréversiblement l'émail, retiennent la plaque bactérienne et font le nid des bactéries qui prolifèrent d'autant plus que fils et micro-verrous retiennent la nourriture et les débris alimentaires au point que même une hygiène dentaire soigneuse ne parvient pas à en venir à bout.

L'orthodontie du futur sera beaucoup moins invasive qu'elle ne l'est actuellement. respectant l'intégrité de la dent, elle permettra en outre d'éliminer le problème lié à la corrosion du métal, en particulier du nickel contenu dans les bagues et fils orthodontiques, source d'allergies et d'intoxication chronique aux métaux lourds. Avec elle disparaîtra également le recyclage des bagues, pratiqué par certains orthodontistes pour réaliser des économies au détriment du patient et/ou de la sécu.

"A partir d'un scan en bouche, nous allons pouvoir modéliser et établir un traitement orthodontique beaucoup moins invasif" explique Stéphane Bouchon, un ingénieur français concepteur de ce nouveau système.

Les appareils dentaires du futur seront presques invisibles et résistants aux bactéries. Ils pourront être fabriqués très rapidement après réalisation d'une simple empreinte dentaire.

Autre bonne nouvelle, cette fois pour l'orthodontiste, son travail en sera considérablement simplifié. Des générations d'orthodontistes ont appris l'exercice délicat de plier du fil de métal afin de réaliser un arc qui, inséré dans les gorges des brackets ou bagues, réalise grâce à ses qualités élastiques le déplacement des dents.

Les techniques par bagues et fils métalliques appartiennent au moyen-âge, pour ne pas dire à la préhistoire de l'orthodontie. Leurs concepteurs (Angle, Tweed...) les ont proposé il y a près d'un siècle. N'est-il pas aberrant que ces techniques dont dérivent directement celles actuellement employées, soient toujours enseignées ? Aujourd'hui, dans les facultés, les étudiants sont sélectionnés, comme il y a 50 ans, sur leurs capacités à plier et tordre du fil*, alors que dans moins de 10 ans, ces techniques obsolètes auront disparu.

L'orthodontie du futur, ce n'est pas de la science-fiction. Les techniques par aligneurs invisibles existent déjà. Seul obstacle, leur coût encore élevé. Mais les orthodontistes ne sont pas des gens pauvres. Ils ont les moyens de se former et de les mettre en place dans leur cabinet. Alors, pourquoi s'accrocher à des techniques dépassées, sources d'effets indésirables potentiellement graves pour le patient ? Posez donc la question à votre dentiste-orthodontiste la prochaine fois que vous le verrez.

Site internet du congrès : http://www.imaginadental.org/

* Tordre du fil reste aujourd'hui la base de l'enseignement en orthodontie. Je suis bien placée pour le savoir : dans le but de reprendre une activité en orthodontie fonctionnelle précoce, j'ai débuté une formation poussée en orthodontie. J'ai même validé avec succès la première année très sélective du DIU d'ODMF de Paris. Cependant, je n'ai pas pu poursuivre, l'Ordre des dentiste ayant refusé de me réinscrire au tableau, alors que rien dans le code déontologie ne les y autorisait. L'ordre étant parvenu en parallèle à me faire condamner pour exercice illégal de l'art dentaire (parce que je proposais l'analyse psychodentaire et répondais à des questions d'internautes), tous mes espoirs de retravailler dans ce domaine sont définitivement ruinés.

Tag(s) : #ORTHODONTIE holistique

Partager cet article

Repost 0