Estelle Vereeck, docteur en chirurgie-dentaire, ayant cessé d'exercer pour se consacrer à l'écriture d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli

Alerte au mercure, un documentaire de 52 minutes signé Sophie Bonnet sera diffusé ce soir dimanche 1er février sur France 5 à 20h35.

Neurotoxique puissant, nuisible au développement du cerveau du foetus, le mercure, en dépit de l'interdiction des thermomètres au mercure en 1998, continue d'être omniprésent dans notre quotidien : mascara, eye liner (crayon pour les yeux), teintures capillaires (du vrai bon poison qui pénètre directement et massivement par le cuir chevelu hypervascularisé), produits de nettoyage des lentilles de contact, plastiques divers, ampoules basse consommation...

On retrouve du mercure chez les poissons carnassiers des mers (thons, espadons, saumons...), au point qu'il est conseillé de limiter leur consommation.

On retrouve aussi, et surtout, du mercure dans nos bouches sous la forme de "plombages" ou amalgames dentaires, composés pour moitié de mercure amalgamé à froid à divres autres métaux (argent, cuivre, zinc, étain...) pour citer ceux qui sont connus (la composition exacte étant gardée secrète par les fabricants).

De nombreuses études ont montré que le mercure "fuit" des amalgames dentaires au fil du temps pour aller s'accumuler dans l'organisme, en particulier dans le cerveau. On soupçonne cette intoxication chronique au mercure d'être un facteur de survenue de la maladie d'Alzheimer.

Officiellement, les autorités dentaires françaises en charge de la profession continuent de défendre l'amalgame qu'elles continuent, envers et contre tout, de considérer comme "inoffensif", tout comme d'ailleurs la sécu. Pour rappel, cet article virulent du Dr Michel Goldberg (âmes sensibles, s'abstenir), paru après que la Norvège eut décidé d'interdire le mercure sur son territoire en 2008.

S'il n'apprendra sans doute pas grand chose aux personnes informées, ce documentaire a le mérite de dénoncer l'omerta qui règne dans le milieu dentaire dès qu'il s'agit d'aborder ce sujet (comme d'autres qui fâchent, par exemple l'orthodontie), au point que la réalisatrice et journaliste Sophie Bonnet a souvent été contrainte de filmer en caméra cachée. N'êtes-vous pas surpris de constater qu'aucun dentiste ne s'est jamais exprimé officiellement sur la dangerosité des amalgames dentaires ? Exceptions notoires, les deux seuls à l'avoir fait sont : le Dr Meulet (qui s'est suicidé) et le Dr JM Bousquet qui a eu le courage de témoigner de sa propre intoxication au mercure mais n'a pu le faire que parce qu'il a cessé d'exercer à cause de sa maladie. Je n'en connais pas d'autre. Et vous ?

Pour avoir un petit aperçu du sort réservé aux dentistes qui osent "l'ouvrir", lire cet article : le chemin de croix d'un dentiste radié par l'Ordre.

En rappelant également qu'holodent ne peut exister que parce qu'Estelle Vereeck n'est plus inscrite à l'Ordre des Dentistes (elle a demandé elle-même sa radiation).

Un documentaire à voir donc comme un témoignage des non-dits médicaux et dentaires en particulier.

De très nombreux articles sur la dangerosité des amalgames dentaires sur le site holodent.fr

Conseils ciblés : Le Pratikadent

Post-scriptum : comme il fallait s'y attendre, le conseil de l'Ordre des dentistes s'est fendu sur son site d'une réaction suite à la diffusion du reportage "Alerte au mercure". En bref : l'amalgame dentaire est un "matériau utilisé dans le monde depuis 200 ans. La démonstration scientifique de sa dangerosité n'a jamais été établie". Pour lire la réaction en entier, se rendre sur le site public de l'Ordre des dentistes :

http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/actualites/annee-en-cours/actualites.html?tx_ttnews%5Btt_news%5D=524&cHash=84dd8ef28e89892434a17f204ad56b02

Tag(s) : #PLOMBAGES au mercure

Partager cet article

Repost 0